DDM Novembre (2/3) : Focus sur l’organisateur d’évènements sportifs

Aujourd’hui, le sport et l’innovation sont intimement liés. Le premier offre un large terrain d’expression à la seconde, qu’il s’agisse d’optimiser la performance du sportif, d’organiser des événements ou bien d’améliorer l’expérience des fans. Le présent dossier vise, d’une part, à mettre en exergue la façon dont l’innovation investit le champ du sport de haut niveau, et d’autre part, à dégager les tendances actuelles ainsi que celles à venir.

Dans le cadre de la deuxième partie du dossier du mois, le Tremplin a décidé de s’intéresser aux innovations relatives à l’organisateur d’évènements sportifs, qui vise à mettre sur pied son évènement de la manière la plus aboutie possible. De la conception des infrastructures sportives à la mise en valeur des entreprises partenaires en passant par le bon déroulement de la compétition, les enjeux pour ces acteurs peuvent être résolus grâce à des apports technologiques toujours plus innovants.

La conception et l’architecture des infrastructures sportives sont pensées pour optimiser leur utilisation et leur coût. En vue de la Coupe du monde 2022, l’université du Qatar a développé une technique pour évaluer l’architecture et le design des stades qui combine l’impression 3D et une étude en soufflerie. Une technologie qui sert à optimiser les flux d’air qui circulent à l’extérieur mais aussi à l’intérieur des stades. L’objectif est d’arriver à une consommation la plus maitrisée possible en utilisant une ventilation naturelle et ainsi réduire l’empreinte carbone.

Le stade Levi’s qui a accueilli le dernier Super Bowl 50 est un condensé d’innovations technique et technologique soucieuses de l’environnement. Panneaux solaires, toit végétalisé, système de traitement des eaux pour l’entretien de la pelouse du terrain, l’infrastructure sportive est à la pointe en matière d’écologie. Une aubaine pour les organisateurs qui réduisent considérablement leurs coûts d’exploitation et séduisent les spectateurs. « Un tableau de bord a été installé afin que les spectateurs, les officiels et les joueurs soient quotidiennement informés de la qualité de l’air aux environs du complexe sportif et de l’accès aux différents points d’eau »

La crainte pour les organisateurs d’évènement est de proposer un spectacle qui n’est pas à la hauteur des attentes des spectateurs ou de l’enjeu du match. Si l’aléa sportif n’est pas maitrisable, en revanche, la qualité des infrastructures à la disposition des sportifs l’est et peut influencer directement la qualité du spectacle. Dernièrement, nous avons pu observer, durant l’EURO 2016 de football, l’importance d’une pelouse de qualité pour donner une chance au spectacle d’avoir lieu. La startup Natural Grass a mis en place dans cinq des dix stades de l’Euro 2016 (Marseille, Toulouse, Lyon, Bordeaux, Saint Etienne) une pelouse hybride révolutionnaire. Une technologie qui repose essentiellement sur le substrat sur lequel l’herbe pousse. Il est composé de sable, de fibres et de liège. En modulant ces trois composants, il est possible d’adapter la nature du terrain, sa dureté, sa résistance à l’arrachement et par conséquent son impact sur les muscles et les ligaments du joueur. Fini les trous et les pelouses gorgées d’eau ! Et surtout elle contribue à la sécurité des sportifs puisque d’après une étude du laboratoire de Biomécanique de l’ENSAM ParisTech, la technologie AirFibr permet de réduire sensiblement les facteurs de risques de blessures des joueurs.


Outre le volet structurel, plusieurs startups proposent des solutions innovantes pour garantir aux organisateurs des stades remplis. La startup Tech4Team applique la technique du Yield Management, déjà utilisée dans les compagnies hôtelières et aériennes, au secteur du sport. Par l’utilisation du Big Data et la connaissance client, elle améliore et personnalise aussi la relation avec ce dernier, permettant aux organisateurs de mieux s’adresser à leurs cibles. Résultat, les organisateurs peuvent gagner jusqu’à 20% de billetterie supplémentaire.

Une autre startup s’est concentrée elle sur les places réservées aux annonceurs et partenaires des organisateurs. Ces places réservées ne sont pas toujours utilisées par les marques. Résultat : elles restent vides et constituent une perte de chiffre d’affaires pour l’organisateur. Pour y remédier, la startup Seaters propose aux personnes intéressées par un match de s’inscrire sur leur application mobile ou leur site internet. Elles sont alors placées sur une file d’attente. L’organisateur de l’événement ou le sponsor qui possède des places pour y assister fait part à Seaters du nombre de désistements ou de places qui n’ont pas encore trouvé acquéreur et sont réattribuées aux inscrits.

Seaters – Trailer 2015 from Seaters on Vimeo.

Ainsi, aujourd’hui, lorsqu’il s’agit d’organiser un évènement sportif, les organisateurs ne peuvent plus se passer de l’innovation. Prochainement, nous verrons que l’innovation représente également une révolution pour l’expérience du fan.

FacebookTwitterLinkedInPartager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *