JO Rio

Jeux Olympiques et Paralympiques, entre tradition et innovation

JO Rio

Au fil du temps, les Jeux Olympiques et Paralympiques sont devenus le plus grand événement et rassemblement sportif du monde offrant un spectacle unique au rythme des exploits des plus grands champions.

Les Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2016 (Jeux de la XXXIe Olympiade de l’ère moderne) seront célébrés en 2016 à Rio de Janeiro, au Brésil et auront lieu du 5 au 21 août 2016. Les Jeux comprendront 28 sports dont le rugby à sept et le golf, ajoutés par le CIO en 2009.

Ces Jeux Olympiques et Paralympiques d’été seront les premiers à se dérouler en Amérique du Sud et les troisièmes à se dérouler dans l’hémisphère sud, après ceux de Melbourne en 1956 et ceux de Sydney en 2000.

L’évolution des Jeux Olympiques et Paralympiques

A l’initiative du baron français Pierre de Coubertin, les premiers Jeux Olympiques et Paralympiques sont organisés en 1896 à Athènes en mémoire de la tradition antique. 14 pays y sont représentés pour un total de 241 athlètes recensés par le CIO.

En 1896, seuls trois continents étaient représentés aux premiers Jeux Olympiques d’été : l’Europe, l’Amérique et l’Océanie.

Infographie 2

Signe de la révolution et de la nouveauté, entre l’édition de 1896 et celle de 2012, à Londres, les Jeux Olympiques et Paralympiques d’été ont multiplié par sept leur nombre d’épreuves comme nous l’explique un article du Monde.

Infographie 1

Les Jeux Olympiques et Paralympiques sont bien plus qu’une série de compétitions sportives. Les progrès technologiques du siècle passé ont contribué à les transformer.

En un peu plus d’un siècle, les Jeux Olympiques et Paralympiques sont devenus un événement planétaire. Deux grandes révolutions technologiques y ont fortement contribué:

  • L’amélioration des moyens de transport – Accès aux Jeux facilité

La ville hôte et le pays d’accueil où se déroulent les Jeux impliquent le déplacement des athlètes et des voyages étant plus ou moins longs. Aux États-Unis, pour les Jeux de Saint-Louis en 1904 et ceux de Los Angeles en 1932, le nombre de participants est très faible car les moyens et le coût de transport de l’époque ne permettent pas à tous les athlètes d’atteindre une destination aussi lointaine.

En 1956, les Jeux ont lieu en Océanie (Australie). Pour la première fois, la plupart des 3 178 concurrents voyagent en avion jusqu’à Melbourne. Cette innovation, rendue possible grâce à la généralisation du transport aérien, devient par la suite essentielle à l’organisation des JO.

En 1964, c’est au tour du continent asiatique d’accueillir les Jeux, dans la ville de Tokyo, au Japon; puis en 1968, c’est l’Amérique latine avec les Jeux de Mexico.

Jusqu’à présent, les Jeux Olympiques ont été organisés sur tous les continents, à l’exception de l’Afrique.

  • Le développement des médias – Les Jeux à la portée de tous

D’autre part, la télévision a énormément contribué à l’essor des Jeux Olympiques.

La première transmission en direct des compétitions à la télévision date de 1956, avec les Jeux d’hiver de Cortina d’Ampezzo (Italie). C’est à partir des JO de Rome en 1960 que la plus grande partie du continent européen bénéficie de la transmission en direct des compétitions.

Le public des Jeux Olympiques s’agrandit bien au-delà des spectateurs présents dans le stade. Depuis les Jeux de Tokyo (Japon) en 1964, les satellites diffusent des images avec uniquement quelques secondes de décalage. Aujourd’hui, les téléspectateurs du monde entier peuvent assister en direct aux exploits des champions.

En 1968, les Jeux Olympiques d’hiver de Grenoble sont retransmis pour la première fois en direct et en couleur à la télévision.

Grâce aux développements technologiques, la qualité des images s’améliore grandement. En effet, le ralenti permet de suivre en détail le geste d’un athlète, et des caméras placées sous l’eau permettent aux spectateurs de suivre l’évolution des nageurs dans les piscines.

Les chaînes de télévision achètent les droits de diffusion des Jeux constituant environ la moitié des revenus du Mouvement olympique. Désormais, partout dans le monde, les fans peuvent suivre les performances des champions.

C’est ainsi que les Jeux Olympiques sont devenus l’un des événements sportifs les plus suivis dans le monde !

A titre indicatif, les Jeux Olympiques de Londres en 2012 ont été diffusés partout dans le monde, via les médias traditionnels et les plateformes en ligne et mobiles. Ils ont atteint une audience record estimée à 4,8 milliards de personnes.

Comme l’atteste la devise du Mouvement olympique “Citius, Altius, Fortius” (plus vite, plus haut, plus fort), il a toujours été question de progrès, d’avancée et d’innovation dans le sport.

Les innovations aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Rio

L’un des plus prestigieux événements sportifs offre la possibilité de découvrir des projets innovants permettant de vivre une expérience olympique unique, tant du côté du spectateur que du côté de l’athlète. Chaque nouvelle édition est l’occasion de mettre en avant les nouvelles technologies qui vont révolutionner le sport et les Jeux Olympiques et Paralympiques de Rio vont être le théâtre d’innovations inédites.

Tous les sports sont concernés, notamment le volley-ball qui continue sa digitalisation. Une nouvelle technologie sera utilisée pour faciliter l’arbitrage des matchs. Se basant sur 10 caméras installées sur le terrain, cela permettra de déterminer avec précision les fautes, trajectoires de balles, et autres points sensibles.
Pour les athlètes et les arbitres, c’est l’assurance d’un jugement plus fiable grâce à la vidéo, limitant ainsi les contestations éventuelles.
Pour les spectateurs, c’est pouvoir assister au match sur écran géant, et le regarder sous tous les angles, bénéficiant des ralentis des meilleurs points.

Pour la natation, un nouvel outil a été développé au service des nageurs. Des écrans sont installés au fond du bassin, sur chaque ligne d’eau, qui informe le nageur sur sa progression dans la course. Les épreuves du 800m et 1500m nage libre sont principalement concernées car cela permet à l’athlète de compter son nombre de passages et pouvoir ainsi gérer au mieux l’intensité de sa course. On doit cette innovation à Omega, dont la technologie est aussi utilisée pour les plaques de touche, compte-tours ou encore startings blocks, nous décrit dans cette vidéo leur processus d’analyse pour un 100m nage libre. (Vidéo OMEGA times the 100M freestyle)

Au tir à l’arc, un système électronique vient assister l’arbitre dans le comptage des points. Falcon-Eye a développé cette solution de comptage des scores. Grâce à un support placé derrière la cible, il est désormais possible de transmettre immédiatement le résultat via un écran. Elle permet aussi de visualiser la position des tirs réalisés. Ce projet innovant permet enfin d’extraire les données et de procéder à une multitude d’analyses des performances des athlètes.
Encore une fois, cette technologie va pouvoir aider les arbitres dans leur travail, ainsi que les athlètes. Pour les spectateurs, c’est offrir une expérience visuelle inédite. (Démonstration du Falcon-Eye)

D’autres disciplines comme le canoë-kayak et l’aviron voient débarquer des GPS qui sont en mesure de « tracker » l’activité des athlètes. Fixé sur l’embarcation, on connaît ainsi en temps réel la position des athlètes ainsi que leur vitesse.
Les informations collectées ne sont pas transmises aux athlètes pendant la course, mais aux spectateurs et médias, qui ont ainsi une mesure concrète des performances.  Cela permet d’analyser et de comprendre plus facilement les choix tactiques.

Les Jeux Olympiques sont une manifestation sportive qui booste l’écosystème du sport. L’immense notoriété attirent l’attention de tous pendant près de 3 semaines sur le sport.

L’occasion pour certains acteurs de tirer profit de cette attention particulière et s’accorder de la visibilité. Ainsi des startups se retrouvent associées aux Jeux Olympiques.

C’est le cas de Playeur, plateforme collaborative dédiée aux sportifs, qui a conçu un site internet propre à l’événement dans le but de vivre de l’intérieur les actualités, parcours et exploits des athlètes français.
Nouant des partenariats avec plusieurs entreprises, Playeur va ainsi leur permettre de gagner en visibilité en proposant de relayer et diffuser leurs articles en lien avec les JO de Rio.

Fosburit peut également se considérer comme acteur des Jeux Olympiques de Rio, cette plateforme de crowdfunding sportif, soutient de nombreux athlètes dans leur participation aux Jeux de Rio. Des athlètes comme Eric DELAUNAY (tir), Julien GOBAUX (Gymnastique) ou encore Amandine LHOTE (Kayak) ont choisi de faire appel à Fosburit. Au total, c’est 24 campagnes de financement participatif liées aux Jeux qui ont été financées et un taux de succès record de 96%.

Fosburit

Outre le financement de leur campagne, Fosburit accompagne également les athlètes pendant les compétitions.  Sur le site spécialement dédié à Rio, vous pourrez retrouver les résultats, témoignages et ressentis de la vie des athlètes. En étant au plus près des champions, Fosburit entend bien offrir aux fans une expérience unique.

Goaleo, première plateforme sociale pour le monde du sport, est également engagée dans les Jeux Olympiques et Paralympiques de Rio. Goaleo se positionne comme une plateforme d’échange entre sportif, qu’ils soient amateurs ou pros, informations et performances. Au travers de tribunes, les athlètes sont invités à parler de leur quotidien à l’approche de Rio. Astrid Guyart (escrime), Emilie Gomis (basket-ball) ou encore Sarah Ourahmoune (boxe anglaise) utilisent le réseau Goaleo.

A l’occasion des Jeux Olympiques et Paralympiques de Rio et dans le cadre du Club France mis en place par le Comité National Olympique et Sportif Français, la Ville de Paris sera aussi présente afin de faire la promotion de son savoir-faire en termes d’innovation, d’urbanisme, de tourisme et de sport.

Cette opération portée par le Comité National Olympique et Sportif Français et la Ville de Paris en collaboration avec  Le Tremplin va permettre à quatre startups d’animer le stand de la ville et de présenter leur solution au cœur du Club France.

  • Arionéo : développe et commercialise des solutions connectées d’analyse de la performance et de la santé des chevaux athlètes
  • Sport Heroes (anciennement Running Heroes) : démocratise la pratique sportive en la rendant à la fois plus ludique et plus attrayante
  • Vogo : permet grâce à une application, pour un supporter in situ, des angles de vue différents et le « replay » instantané sur tablette et portable, à vitesse normale ou au ralenti
  • YPPA : permet aux organisateurs d’évènements sportifs et de spectacles de faire vivre à leurs publics une expérience inoubliable : être « acteurs » du show !

Le futur des Jeux Olympiques et Paralympiques

L’annonce de Tokyo comme ville hôte pour les Jeux Olympiques 2020 accompagne une multitude de projets d’innovations. Cela commence par la reconstruction du stade national du Japon, qui est prévu pour 2019.

tokyo 1 tokyo 2

 

 

 

Plusieurs grands axes d’innovations ont déjà été communiqués.

Pour le plus grand confort des spectateurs, un réseau mobile 5G sera opérationnel, des robots d’accueil et des logiciels de traduction instantanée seront mis en place. Concernant l’accessibilité et la mobilité, des exosquelettes seront également disponibles, ainsi que des véhicules autonomes.

Enfin, dernières nouveautés attendues,  la production d’hologrammes, écrans flexibles ou transparents grâce à la technologie OLED pour redéfinir l’expérience spectateur.

Les Jeux olympiques d’été de 2024, quant à eux, seront célébrés dans une ville qui sera élue lors de la 130ème session du CIO à Lima, au Pérou, le 13 septembre 2017.

Quatre villes sont en compétition pour organiser les Jeux : BudapestLos AngelesParis et Rome.

Paris 2024

L’héritage au cœur du projet Paris 2024.

 Pour Paris et la France, les Jeux Olympiques et Paralympiques seraient un vrai moteur de progrès social permettant d’inclure véritablement la mixité dans le sport, de changer le regard de la société sur le handicap et de développer l’engagement citoyen pour une société plus solidaire.

Ce rassemblement mondial permettrait au sport d’être au cœur de la société avec l’opportunité de développer la pratique sportive et de promouvoir les valeurs du sport transmises aux plus jeunes (éducation).

C’est un véritable projet exemplaire et responsable avec des investissements maîtrisés. En effet, avec 95% d’équipements déjà existants ou temporaires, le projet Paris 2024 valorise le patrimoine.

Un accélérateur économique et territorial.

 L’attribution des Jeux à Paris serait une opportunité pour favoriser l’activité économique, promouvoir la France, ses territoires, son savoir-faire ainsi que d’amplifier son rayonnement international.
On estime les retombées économiques à près de 10,7 Mds d’euros et les nouveaux emplois à 250 000.

Dans le but d’enrichir la candidature de la ville de Paris aux Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, l’appel à innovations Smart Paris 2024 a été créé autour de cinq grands thèmes d’innovation :

  • Smart Sport
  • Smart Experience
  • Smart City
  • Smart Mobility
  • Smart Event

« Nous avons besoin de vous pour libérer toutes les énergies et proposer un projet utile. Différent. Celui qui changera durablement notre pays et nous fera gagner le 13 septembre 2017 le droit d’organiser les Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024. A votre tour, contribuez au projet de candidature en participant à cet appel. Car c’est ensemble que nous gagnerons. Avec vous ! » 

Tony Estanguet – Co-président du Comité de Candidature Paris 2024

FacebookTwitterLinkedInPartager cet article