Sport, santé & bien-être à l’ère du digital

Photo 1

C’est l’été ! Le calendrier est formel, même si la météo sur le territoire métropolitain tend à nous faire penser l’inverse. Nous devrions donc retrouver bientôt des conditions plus favorables à la pratique sportive. Beaucoup vont aussi retrouver la motivation pour pratiquer du sport, à quelques semaines de s’afficher en tenue restreinte à la plage…

On le sait, une activité physique régulière contribue au bien-être d’un individu. Le sport détend et provoque une coupure avec son activité quotidienne, il permet d’aborder les problèmes rencontrés dans son quotidien de manière plus sereine, il redonne confiance en soi et permet de mieux connaitre son corps et d’en être plus à l’écoute.

Pour booster la pratique d’activité physique, de nombreuses startups ont développé et créée des applications spécialement réservées au domaine de la santé et du bien-être.

Santé & bien-être: premiers leviers de motivation

« La pratique d’une activité physique produit un bénéfice aussi bien physique que psychologique », « le sport limite le risque de développer des maladies cardiovasculaires » ou « lutter contre le stress par une activité physique régulière » vous sont familiers. Les messages sont nombreux, les attentes aussi, et progressivement la prise de conscience est en train d’opérer et de gagner du terrain auprès des plus dociles.

On commence à connaître tous les bienfaits et bénéfices du sport sur notre bien-être et organisme. La prise de conscience de ces bienfaits concerne aussi l’univers des entreprises qui souhaitent faire du sport un réel moyen d’accroître la productivité des employés.

Le sport rime avec « bien-être » et « productivité », comme l’atteste l’étude réalisée conjointement par le Medef et le Comité National Olympique et Sportif Français, publié le 9 septembre dernier. Un salarié sédentaire gagnerait ainsi entre 6% et 9% de productivité grâce à la pratique sportive. Désormais, ce ne sont plus les messages publicitaires qui vous invitent à faire du sport, ce sont vos dirigeants eux-mêmes.

Mais l’un des freins majeurs à la pratique quotidienne est le temps qu’il impose. Trouver sa salle de sport, s’y rendre, prendre un engagement sur le moyen ou le long terme repoussent les plus hésitants. Ce sont ainsi 70% des adhérents de salles de sport qui ne renouvellent pas leur abonnement à l’issue de la première année.

Des startups ont ainsi développé des solutions qui facilitent la pratique du sport et l’accès aux salles quel que soit l’endroit où vous vous trouvez.

Photo 2

Gymlib est la première market-place qui permet d’accéder aux salles de sport à la carte sans aucun engagement ni frais d’adhésion et aux meilleurs tarifs négociés. Le concept a déjà séduit près de 1200 salles de sport partout en France et rassemble aujourd’hui plus de 10 000 utilisateurs réguliers. Il est 18h, vous souhaitez faire une séance de stretching, renseignez votre localisation et Gymlib s’occupe de tout : vous trouver la salle la plus proche, la séance qui vous convient et permet le paiement en ligne.

Pour ceux qui n’ont néanmoins pas le courage de se rendre dans les salles de sports après de longues journées de travail, des startups comme Macadam Tonic et Yofitness ont trouvé d’autres alternatives.

Macadam Tonic propose une méthode spécifique de « mise au sport » avec des exercices rapides adaptés au lieu dans lequel vous vous trouvez (au bureau par exemple). Quant à Yofitness, elle a développé une plateforme web permettant d’accéder à des vidéos de coachs sportifs. A la suite d’un objectif que vous aurez défini (perte de poids, prise de masse, renforcement musculaire…) ils vous proposeront un programme d’entrainement adapté et un suivi au quotidien.

Trainme, pour sa part, permet de réserver son coach sportif selon votre besoin et la pratique souhaitée que ce soit running, golf, tennis, sports de combat, yoga… l’application est même aller plus loin en proposant un service spécifique pour les entreprises permettant de renforcer la cohésion d’équipe.

L’e-santé, un avenir prometteur

Applications, capteurs, algorithmes… L’e-santé est une filière prometteuse en pleine structuration.

Du carnet de santé augmenté (Umanlife) en passant par le chausseur de diabète (Feetme), plusieurs pépites de l’e-santé se démarquent.

Plusieurs applications mobiles se développent dans ce domaine, et le smartphone se transforme en coach. C’est le cas pour Global Stim qui a lancé l’application mobile ExoStim d’évaluation et de stimulation cognitive pour les personnes âgées. Le principe consiste à muscler le cerveau grâce à des exercices ludiques (jeux cérébraux, tests de mémoire) personnalisés, après évaluation du profil cognitif du patient par les soignants et personnels accompagnants. Ce genre d’application peut amener à la fois bien-être et activité physique à ces personnes.

De même pour Fizix qui a su développer pour les particuliers un carnet sportif entièrement digital pour un meilleur suivi. En effet, cette application permet d’atteindre plus rapidement ces objectifs grâce notamment à des coachs sportifs à domicile qui décuple votre motivation et suit votre progression.

Photo 3

Egalement, la startup Mensia qui cherche à créer les thérapies et traitements de demain dans le domaine neurologique.

De plus, de nombreux baromètres permettant de mesurer les paramètres vitaux sont créés par les startups comme Bioserenity qui commercialise un vêtement intelligent doté de capteurs, pour suivre les patients atteints d’épilepsie ou BodyCap qui a créé e-Celsius Performance, une gélule-thermomètre connectée qui permet d’analyser les capacités de thermorégulation des sportifs, ou encore d’évaluer l’impact de l’ingestion de liquides sur la température interne.

Sans oublier les différents capteurs et objets connectés du bien-être qui ont pu voir le jour grâce aux startups comme Withings qui permet aux personnes d’établir le tableau de bord de leur santé.

Exsens, quant à lui, développe une cabine Body Scan 3D générant automatiquement en moins de 3 minutes le double digital animé de l’intégralité du corps d’un individu.

Il y a également la startup LSee, ayant vu le jour en 2015, qui met la nutrition personnalisée à la portée de tous. Il devient possible de déterminer l’alimentation et l’activité physique adaptées aux spécificités génétiques et métaboliques de chacun. Dès lors, on peut suivre son métabolisme en temps réel. Le tracker métabolique LSee analyse des biomarqueurs spécifiques des graisses brulées avec une goutte de sang. En quelques secondes, les données sont envoyées par Bluetooth sur votre smartphone. On peut également obtenir des conseils personnalisés puisque l’application mobile LSee donne des recommandations nutritionnelles et sportives en fonction de son métabolisme et de ses analyses. L’application permet d’optimiser la perte de poids en maigrissant intelligemment et atteignant les objectifs plus rapidement.

Le sport, nouvel allié du bien-être en entreprise

Tout le monde le conçoit ; l’activité physique agit sur le bien-être et résulte de plusieurs éléments permettant d’améliorer le bien-être émotionnel (anxiété, stress, fatigue, dépression,…), le bien-être physique (état de santé, douleur,…), le bien-être perçu (qualité de vie, sens à sa vie) et la perception de soi (estime de soi, compétences, image du corps…).

D’ailleurs, plusieurs entreprises, conscientes du bien-être qu’apporte le sport, encouragent l’esprit sportif de leurs collaborateurs. C’est le cas par exemple avec l’application Fuelling, réservée aux entreprises.

Les études sur les bienfaits du sport au travail se multiplient et gagnent en engouement, pour autant trop peu d’entreprises parviennent à mettre en place des projets durables pour leurs collaborateurs.
Depuis plusieurs années en France, de nombreux programmes d’incitation encouragent l’activité physique dans le cadre professionnel pour maintenir les salariés en bonne santé sur la durée. Les bénéfices sont réels et rapides pour les salariés, en termes de bien‐être personnel et collectif.

C’est d’ailleurs dans cette démarche que Pep’Sport, qui permet les rencontres professionnelles du sport en entreprise, a vu le jour. Cet événement concentre des conférences, animations sportives, expositions et rencontres d’affaires. Le prochain grand événement se tiendra les 14 et 15 Septembre 2016 sur Paris.

Egalement, l’événement Meet X Sweat, concept associant entraînement physique et réseautage professionnel permettant ainsi la pratique de sport, des échanges et des rencontres professionnelles.

La mise en place de solutions innovantes pour favoriser l’activité physique est essentielle.
Premièrement, il est difficile de motiver à faire de l’activité physique, cela est vrai dans la vie privée, et encore plus dans le milieu professionnel. Deuxièmement, développer le collectif et l’esprit d’équipe est coûteux, voire compliqué lorsqu’une entreprise possède des sites éloignés en France ou à l’étranger.
La solution pour résoudre cette double équation passe par la technologie associée à un nouveau concept. C’est le pari que s’est lancée la jeune start‐up française LiveHappier en créant sa plate‐forme mobile et web dédiée à l’activité sportive et au team building en entreprise.

Ce service, SquadR, est un challenge ludique, international, connecté, et collaboratif de course à pied, marche rapide ou vélo :
ludique : des “pouvoirs magiques” dans l’application permettent de gagner plus de points
international : tous les salariés peuvent participer, en France ou dans le monde
connecté : tous les salariés interagissent via une messagerie instantanée et un classement en temps réel.
course à pied, marche ou vélo : l’entreprise décide, SquadR est personnalisable et enregistre toutes les activités grâce au tracker GPS intégré.
Collaboratif : les salariés sont en équipe et se mesurent aux autres équipes de l’entreprise

Photo 4

De son côté, Sport Heroes, anciennement Running Heroes, qui part sur l’idée qu’il faut gratifier les coureurs (« Vous courez. Soyez récompensé ») a décidé de créer une entité spécialement dédiée aux entreprises.  En effet, après avoir réuni une communauté de coureurs réguliers, son équipe s’attaque aux entreprises, persuadée que le sport en entreprise est une clef pour le bonheur des salariés et, in fine, pour leur performance économique. La technique est simple : à chaque fois qu’un participant sort courir avec son smartphone ou un objet qui trace sa performance, ses données sont renvoyées vers le site qui comptabilise les kilomètres parcourus. Et à chaque kilomètre correspond un don. Le concept séduit d’emblée l’entreprise américaine Sciex dont la plupart des employés travaillent depuis leur domicile.

Depuis, les challenges montés par les entreprises s’enchaînent. Lufthansa, Skoda, Volvic… au point que les deux cofondateurs décident de réorganiser la jeune société et de créer trois entités dont une dédiée exclusivement aux entreprises, United Heroes. « A terme, cette activité pourrait représenter 50 % de notre chiffre d’affaires », avance Matthieu Chereau, directeur de cette division.

Enfin si vous n’allez pas dans une salle de sport et que la gamification ne vous tente pas, c’est la salle de sport qui ira à vous. La startup Bonk a développé une solution globale d’e-coaching associée à une salle de sport mobile qui représente donc un coût et un investissement moindre pour les entreprises.

Au-delà des applications dédiées au sport qu’utilisent les entreprises pour motiver les collaborateurs à s’adonner à l’activité physique, l’émergence de plusieurs événements inter-entreprises voient le jour comme c’est le cas pour la course à pied B2Run, plus grand course à pied inter-entreprises en Europe. Le concept est développé dès 2009 en Allemagne ; aujourd’hui B2Run est décliné dans 3 pays (Allemagne, Suisse, France) et rassemble 145 000 participants à travers 23 événements. En France, plus particulièrement, le concept est lancé en 2015 avec 5 dates dans 5 villes françaises (Nice, Lille, Lyon, Bordeaux et Paris).

FacebookTwitterLinkedInPartager cet article